Le mataba

Publié le par Chris, blog-trottine

Le mataba est un plat typiquement mahorais. Long à préparer, il est souvent servi lors des grandes fêtes traditionnelles, ainsi que pour les mariages.

Les deux ingrédients de base nécessaires à la préparation du mataba sont les brèdes (c'est à dire les feuilles) de manioc et du lait de coco. Il faut aussi du matériel (que nous n'avons pas !) : un mortier et un râpe coco. Grâce à notre amie Anclati, nous avons régulièrement la chance de le préparer et de le déguster ! Nous le cuisinons, entre autre, lorsque nous avons des vacanciers de passage sur l'île, pour qu'ils puissent goûter ces saveurs si particulières.

 

 

Commençons par les brèdes : une fois ramassées, il faut les piler dans un mortier jusqu'à obtenir comme une purée :

 

 

Ici, c'est Nicole, la maman de Loïc qui pile les brèdes sous le regard amusé d'Anclati. Ca n'a pas l'air comme ça, mais c'est drôlement fatiguant, sans parler des ampoules aux mains !

 

 

Et voici le résultat :

 

 

 

Deuxième étape : préparer le lait de coco.

Prenez 5 ou 6 noix de coco. Après les avoir fendues en deux à l'aide d'un coupe-coupe, il faut les râper pour en extraire la chair. Le râpe coco est une sorte de siège métallique, muni d'un bout arrondi et dentellé.

 

 

Là encore, c'est Anclati qui montre l'exemple, puis chacun notre tour nous essayons sous le regard du fundi qui dirige les opérations. Ca a l'air simple quand on la voit faire, mais c'est toute une technique !

 

 

 

Fred, lors de son séjour au mois de juillet .....

 

... à mon tour ....

 

.... Chez les m'zungus, même les hommes préparent !

 

 

Après avoir récupéré la chair des noix de coco, il faut ajouter un peu d'eau et la presser pour obtenir le lait :

 

 

 

Il ne reste plus qu'à faire cuire le tout. Verser le lait de coco dans une marmitte et faire bouillir. Ajouter un oignon émincé, de l'ail, un peu de piment (si vous aimez les plats épicés), du sel, et enfin les brèdes de manioc pilées.

 

 

Laisser cuire pendant au moins 3 heures. Il faut sortir le plat du feu quand il n'y a plus de liquide, c'est à dire que les feuilles ont tout absorbé.

 

 

Pendant ce temps, vous pouvez préparer des achards de papaye verte en guise d'accompagnement :

 

 

C'est comme une sauce faite à base de papaye verte râpée, tomates pelées, sel, eau, citron. Il faut préparer les achards à l'avance puis les réserver au réfrigirateur jusqu'au moment de servir.

 

 

Tout est prêt, il est temps de passer à table :

 

 

Le mataba se sert accompagné de riz.

 

 

 

Bon, je sais ce que vous allez me dire : c'est impossible à faire cette recette en métropole ! C'est sûr, il n'y a ni les ingrédients, ni les ustensiles ..... mais ceux qui sont à Mayotte peuvent toujours essayer.... Pour peu que vous connaissiez une voisine mahoraise qui vous prêtera certainement avec grand plaisir le matériel, et qui, du coup, vous aidera sûrement à le faire !! C'est long à préparer, mais ça vaut le coup de s'en donner la peine car c'est un vrai régal pour les papilles !!

 

 

Publié dans Le coin des gourmets

Commenter cet article

Slump69 22/08/2010 20:30



MMmmm !! qu'est ce que ça peut être bon le mataba na zilo ^^


Dans quelques jours je serai a nouveau a Mayotte après + d'un an en métropole, la 1ere chose en sortant de l'avion sa sera un festin de brochettes et de mataba :D



Tom SL 06/04/2009 18:29

PS: J'ai vu que le mataba est accompagné par le anchar de papaye. Moi, c'est du lait caillé que ca me prend avec le mataba. Je l'avais aussi essayé avec le anchar de papaye, mais dans mon cas, mes papilles gustatives réagissent mieux avec le lait caillé (question de gout personnel). Et le lait caillé qu'on retrouve dans les marchés locaux comoriens, ca c'était quelquechose! Un gout qui me manque. Vivement mon retour dans les Iles!

Tom S Lloyd 06/04/2009 18:20

Bravo pour ton article: très interessant. Je suis présentement en Europe et j'en prépare régulièrement du mataba: exit le mortier et la rape, mais ca se fait très bien quand meme -> Dans les magasins caraibéens ou africains, j'achète les feuilles de manioc en sachet (Ils viennent déjà pilés / ceux des phillipines sont pas terribles, faut y aller avec ceux venant d'Afrique) et le lait de coco (en canne). Puis je me tape 4,5 petites heures de cuisson via la cocotte minute. Évidemment, on est loin du gout authentique et inégalée de ce que nos mamans font aux Comores, mais c'est pas si mal comme résultat. J'y rajoute de l'ail + une petite préparation bouillon spécialement destiné au mataba (que je trouve souvent dans les magasins Africains sous le meme format que les petits cubes de bouillon poulet, poisson..etc). Autre plat que j'adore et que je cuisine tant bien que mal -> les bananes vertes cuits dans du lait de coco avec de la viande de boeuf ou du poisson (meme principe: lait de coco en canne, banane verte acheté dans 1 épicerie tropicale....et ca passe ;p). Tom SL.

Morgane 12/04/2008 21:32

Bonjour,je susi très heueuse d'avoir visité Mayotte grâce àton blog!!!mon copain est mahorais mais je n'ai jamais eu la chance d'y aller aors découvrir cette ile grâce à internet est toujous une joie pour moi!je suis contente de ne pas t'avoir vu critiquer et mépriser les mahorais contairement à d'autres blog!!encore merci, je suis toute heureusebonne continuation

Les blog-trotters 21/04/2008 08:54



Bonjour Morgane,
Bienvenue chez nous, et ravis de t'avoir fait visiter virtuellement Mayotte, en attendant d'y mettre les pieds un jour je suppose ......
Ce blog ne représente qu'une petite vision de l'île parmi tant d'autres .... Notre vision des choses .... Il y aurait encore tant de choses à dire et à écrire, mais le temps passe, et nous ne
sommes pas non plus à Mayotte pour passer notre temps derrière un écran d'ordinateur !! Dès que nous avons un peu de temps cependant, nous écrivons sur ce que nous avons fait, ce qui nous a
marqué, les découvertes, les rencontres et les surprises que nous réserve l'île jous après jour. C'est un vrai plaisir de faire partager ces moments de vie à tous ceux que nous avons laissé en
métropole, mais aussi de faire découvrir Mayotte à ceux qui tombent par hasard sur notre site. Ce sera aussi un souvenir pour nous le jour où nous devrons quitter cette île si attachante
(difficile à envisager pour l'instant, mais ce jour là arrivera malheureusement !!!!).
Alors, reviens nous lire quand tu veux, et n'hésite surtout pas à nous laisser des commentaires. Ca fait toujours très plaisir de lire des messages d'encouragements !!!
A bientôt. Bonne semaine. Chris.



severine et François 21/03/2008 07:45

Halala la mataba! C'est excellent, un vrai régal. Merci pour votre recette, on ne s'y est pas encore mis, mais ça ne saurait tarder.

les blog-trotters 21/03/2008 15:34



Bon appétit alors, et vous m'en direz des nouvelles ! Et surtout ne pas préparer avec du lait en boite hein ? C'est un sacrilège !!
Bon week-end de 4 jours !