Les tortues marines de Mayotte

Publié le par Chris blog-trottine



Le lagon de Mayotte est fréquenté tout au long de l'année par deux espèces de tortues marines :

La tortue verte (Chelonia mydas), herbivore, elle se nourrit d'algues ou d'herbes marines qui poussent sur le platier.

La tortue à écailles ou tortue imbriquée (Eretmochelys imbricata), omnivore, elle peut se nourrir de crabes, d'étoiles de mer, d'éponges, de corail, de méduses ou d'algues....

Elle sont faciles à reconnaître : la tortue verte est la plus grande (150 cm pour les plus imposantes) et plus lourde (250 kg), avec un bec rond, tandis que la tortue imbriquée, plus petite (environ 1 m pour 130 kg) a un bec crochu.


Illustration trouvée sur le site de l'association Oulanga na Nyamba



Les tortues sont visibles partout dans l'île avec une facilité déconcertante. Le site de N'Gouja est particulièrement réputé pour l'observation des tortues qui viennent sur cette plage pour brouter les herbes marines du platier. Quelques coups de palmes et hop .... un magnifique spectacle s'offre à vous !!

Il est aussi très facile d'assister à une ponte de tortue : en toute saison, la femelle peut monter pondre sur la plage, du crépuscule jusqu'à la fin de la nuit. La tortue revient toujours pondre sur la plage de sa naissance et peut nager des dizaines de km pour la retrouver.

Il est par contre beaucoup plus rare d'assister à l'accouplement de tortues en pleine mer. Chanceux que nous sommes, c'est à ce spectacle que nous avons eu droit la semaine dernière en nageant sur le tombant de la plage de M'Tsangadoua !! En pleine action, et ne se souciant guère de notre présence, elle sont passées tout près de nous .... mais bien sûr, nous n'avions pas l'appareil photo (c'est toujours comme çà !!!). Nous avons par contre des photos de ce magnifique spectacle prises l'année dernière à la même période par la maman de Loïc depuis la plage de la case de Robinson, dans le sud de l'île :





Un second prétendant, juste derrière le couple, attend son tour :




Mayotte offre cette chance inouïe de pouvoir approcher et observer les tortues marines. Mais pour combien de temps encore ?
 
Toutes les espèces de tortues marines sont en voie de disparition. Les femelles sont encore largement braconnées, malgré leur protection et la Convention de Washington interdisant le commerce, la vente et la détention de tout ou d'une partie de l'animal.
Hormis le braconnage, d'autres menaces pèsent sur les tortues marines : les filets de pêche, les chiens errants, les activités humaines, la pollution.... Avec l'urbanisation, le lagon et la plage, subissent d'importantes dégradations... Les herbiers sont piétinnés par les touristes de plus en plus nombreux... Les tortues sont dérangées par des plongeurs qui les approchent de trop près allant parfois jusqu'à les toucher... Le déversement de produits en tous genres dans les eaux du lagon provoque l'étouffement des herbes et du corail, détruisant toute la chaîne alimentaire... un simple sac plastique peut provoquer l'étouffement d'une tortue imbriquée qui l'avale, le confondant avec une méduse...

On n'approche pas les tortues n'importe comment, que ce soit sur les plages ou dans l'eau. L'association OULANGA na NYAMBA fait un gros travail de sensibilisation à Mayotte : organisation de bivouacs pour protéger les sites de ponte, encadrement du public pour l'observation de la ponte, sensibilisation à l'environnement en milieu scolaire ....

Voici leurs coordonnées pour en savoir plus :

Association OULANGA na NYAMBA
BP 1279
97600 MAMOUDZOU
tel portable : 06 39 69 23 29
mail : oulanga.nanyamba@orange.fr

Et allez visiter leur
site !

Les tortues marines contribuent à l'intérêt touristique de Mayotte, mais qu'en restera-t-il si on ne préserve pas un environnement de qualité ?






Publié dans Nature

Commenter cet article

bea 23/04/2008 22:39

je suis allée a mayotte il y a 7 ans et j'ai gardée des images superbe dans ma tete ,jamais je n'oublierai c'est une ile qu'il faut voire sauvage et tellement chaleureuse ,les meilleurs vacances de ma vie

lolo blog-trotter 05/05/2008 10:38



C'est vrai que d'un point de vue nature sauvage et préservée, Mayotte est un petit paradis pour les apnéistes et les randonneurs. Les mahorais sont vraiment
chaleureux et accueillants : les sourires laissent scintiller leurs grandes dents blanches à toute heure de la journée. Tout cela est toujours vrai quand tu y vis, mais il y a aussi le coté
obscur des mahorais... Une situation politique explosive, une administration africaine,  des plages de village considérées comme des décharges, des arbres sur lesquels poussent des
canettes...



La Landaise 23/04/2008 14:00

Quelle chance vous avez eu!!!! J'aurai bien voulu être à vos côtés pour voir les tortues!!!Je ne savais pas que tu étais forte en latin Christine??? (nom latin des tortues).Sinon ici c'est la dernière ligne droite avant le retour au collège...Allez, muxus vous 2!

les blog-trotters 15/05/2008 09:53



Quoi ????? Tu doutais de mes compétences en latin !!! Ben voyons .....
Viens quand tu veux nous rendre visite sur notre petit confetti et tu verras autant de tortues que tu le désires !! On t'attend ....
Nous aussi nous venons de reprendre les cours cette semaine, mais histoire de se ménager un peu pour la fin de l'année, je fais grêve aujourd'hui !
Bises mahoraises.



severine et François 22/04/2008 12:34

Les photos sont superbes.
Les tortues sont vraiment menacées ici. Heureusement qu'il y a des assos qui s'en occupent! On a vu aussi des accouplements de tortues lors de notre dernière plongée, c'est assez impressionnant.A plus !

les blog-trotters 15/05/2008 10:07



Oui, une fois, à la plage de Tsoha, nous avons vu une carapace de tortue vide !! Ca m'a retourné l'estomac ! Impossible de profiter de la journée après avoir vu ça ....
Mais d'un autre côté les mahorais ont toujours braconné les tortues pour en manger la viande, et il est difficile de leur faire comprendre qu'il ne faut plus le faire maintenant !!!