Un bivouac éprouvant : 5° partie

Publié le par Lolo blog-trotter

 

Cauchemar !? Je vais me réveiller... Une odeur d'essence envahit la plage et me ramène à la triste et désenchanteresse réalité. Alors que nous essayons de ramener ce qui ressemble de plus en plus à une épave sur le rivage, Matthieu et Toine sortent de l'eau en courant. Alors que je lutte avec notre capitaine fracasse, je comprends soudain la cause du départ de nos 2 équipiers : une brûlure m'enflamme le ventre et le visage. Je sors les retrouver sur le sable où je les découvre à poil : chez eux, la sensation de brûlure s'était déclarée au niveau de la bite, cet organe si sensible et si précieux !  Le capitaine fracasse, insensible aux brûlures, comme si ses sens étaient soudain anesthésiés par l'ampleur du naufrage,  réussit à récupérer l'encre du bateau. Dans un dernier effort, nous tirons sur la corde, espérant sortir l'épave des fonds où elle venait de sombrer. Finalement, nous la ramenons sur la plage et nous accrochons solidement l'encre autour d'un arbre qui sert d'habitude à faire un peu d'ombre sur le sable. Nous assistons impuissants aux attaques violentes des vagues sur l'épave. Amer, mon regard se perd dans l'agonie de ce bateau qui comptait tant dans mon coeur. Mais la réalité me sort soudain de ma triste rêverie : un des 2 moteurs vient de se décrocher. L'approche de l'épave est dangeureuse : bousculée par les vagues, elle avance, elle recule dans une série d'à-coups chaotiques. Notre capitaine fracasse prend des risques. De peur de voir son moteur couler, il n'hésite pas à passer sa tête sous l'hélice du moteur... Ce dernier, propulsé par la houle manque de le percuter ! Mais nous réussissons à l'accrocher au bateau fourbu.

 

 

 

 

 

Nous réalisons que cette longue journée ne fait que commencer. Demain, sous un soleil accablant, il va falloir creuser à nouveau. Abattus, nous décidons de nous accorder une petite sieste. C'est à ce moment que le doute a surgi : allons-nous réussir à remettre le bateau à la mer ? Quelles seront les conséquences du naufrage sur la flottabilité du bateau ? Sa coque a-t-elle résisté à la violence répétée des rouleaux ? 

 

Vous voulez en savoir plus ? A demain... 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article